Tendance n°1 :
L’éco-socio-conception

On en parle de plus en plus et pourtant, il est largement l’heure de se mettre en action ! Les utilisateurs sont de plus en plus en attente de démarches et de résultats de la part des entreprises pour œuvrer en faveur de l’environnement et du développement durable. À titre indicatif, en 2019, le secteur du numérique a été responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Adopter un environnement digital responsable et accessible à tous vous inscrit dans une démarche engagée vis-à-vis du monde de demain. Que ce soit techniquement, dans le choix de vos médias, ou bien encore dans le choix de vos contenus et/ou de votre design, vous avez une carte à jouer pour répondre aux attentes de vos utilisateurs : apporter des preuves sur votre engagement environnemental et social en proposant un site web conçu dans le respect des critères associés.

Tendance n°2 :
L’utilisateur au cœur de l’expérience

Le marché B2C l’a déjà bien compris : les consommateurs se tournent toujours plus vers le digital pour les aider dans leur décision d’achat que ce soit pour la recherche d’information ou encore pour la consommation de biens directement en ligne.

C’est par la connaissance de vos prospects et clients que vous parviendrez à proposer des parcours digitaux de plus en plus personnalisés avec des contenus répondant à leurs attentes. D’ailleurs, l’algorithme de Google s’attache aujourd’hui à considérer l’UX (l’expérience utilisateurs) pour le classement des pages avec de nouveaux signaux « Core Web Vitals ».

Plus le parcours des utilisateurs sera adapté, plus la satisfaction des utilisateurs sera bonne au niveau de l’efficience, l’utilisation et la performance notamment. Les ambitions d’éco-socio-conception rejoignent étroitement les problématiques UX : c’est en proposant une expérience simple et accessible à tous que vous offrirez à vos utilisateurs un confort en atteignant rapidement et efficacement ce qu’ils sont venu chercher. En répondant correctement aux attentes des internautes, les coûts d’acquisition peuvent se voir diminuer fortement car la satisfaction aura aussi pour effet d’encourager la prise de décision et l’engagement.

Le marché B2B n’est pas en reste. La transformation digitale des entreprises et la multiplicité des outils digitaux imposent de plus en plus de proposer des parcours utilisateurs sur-mesure pour faire face à la concurrence et générer plus de ventes. L’automatisation marketing et la production de contenus pour générer des leads (Lead nurturing) sont au cœur de leurs enjeux.

Tendance n°3 :
Le référencement naturel, toujours clé pour attirer du trafic qualifié

L’algorithme de Google ne cesse d’évoluer dans sa compréhension du comportement internaute. Google n’est plus un moteur de recherche mais bien un moteur de réponse, avec pour objectif de fournir la réponse correspondant le mieux à l’intention de recherche de l’utilisateur. Dans ce contexte, travailler des mots clés ne suffit plus. Il vous faut avoir la bonne typologie de contenu pour la bonne intention de recherche. Avoir la bonne approche pour travailler votre référencement naturel vous permettra de vous positionner dans les tops réponses des moteurs de recherche et ainsi de favoriser le trafic naturel vers votre site. le SEO (optimisation du référencement naturel) est essentiel sur les sites B2C pour accompagner vos objectifs de visibilité, trafic, acquisition ou même de notoriété.

Il intervient au croisement de plusieurs expertises digitales comme l’UX Design, le développement technique ou bien encore la rédaction de contenus pertinents, en adoptant un champ sémantique adapté à vos utilisateurs.

Tendance n°4 :
Agilité & Test and Learn

Les méthodes de Test and Learn sont à privilégier pour les entreprises ayant adopté une organisation agile. L’agilité s’illustre par la capacité à pouvoir s’adapter rapidement aux changements, qu’ils soient motivés par un besoin d’adaptation aux nouvelles tendances ou bien d’adaptation à des imprévus, l’appréhension des phases d’incertitude.

Le Test and Learn permet de tester et valider des hypothèses (vérifiables) de manière rapide auprès d’un panel d’utilisateurs. Cette méthode permet aussi d’optimiser les coûts de développement en validant la pertinence de l’idée/de l’hypothèse avant de lancer la production. En phase de test, il faut tout d’abord choisir la bonne méthodologie pour comparer et/ou vérifier. Dans bien des cas, la méthode d’AB Testing en digital est privilégiée pour comparer à périmètre égal 2 hypothèses sur une période donnée. En confrontant 2 solutions auprès d’un échantillon similaire, nous pouvons analyser laquelle des 2 répond le mieux aux objectifs fixés.

Quelque soit la méthodologie retenue pour vérifier les hypothèses initiales, l’analyse des données issues du test permettra d’apprendre si les hypothèses sont pertinentes pour répondre aux besoins. En fonction, de ces résultats, la décision de poursuivre ou abandonner l’idée sera prise en toute connaissance de cause.